ANI-MOT-LIRE

Plus qu'un apprentissage de la lecture : une éducation à la lecture. Une démarche novatrice permettant la découverte par les enfants de 5 à 8 ans de notre système de lecture-écriture. Marie-Joëlle Bouchard.

16 février 2006

LES SOLUTIONS

Les solutions

Au début de l’apprentissage, quatre types d’activités me paraissent essentielles à mettre en place: la discrimination, l’identification liée à la mémorisation, et l’anticipation.

La discrimination et l’identification sont deux aspects de l’activité perceptive.

Percevoir, ce n’est pas simplement recevoir une information, c’est interpréter un stimulus, une donnée dont nous ne connaissons que quelques indices, auxquels nous décidons de donner un sens. Pour cela nous faisons appel à notre expérience antérieure, nous procédons par échantillonnage d’indices, par hypothèses. L’acte perceptif est le résultat d’un processus de catégorisation, de classification. La perception implique l’utilisation d’indices discriminatifs qui permettent le meilleur classement en catégories. Les erreurs de perception ne sont pas aléatoires, elles peuvent être systématiques, en fonction de catégories pauvres dont le sujet dispose. L’activité de catégorisation qui caractérise la lecture se situe aux niveaux graphique, phonique, sémantique et syntaxique.

L’analyse visuelle des formes, des lettres et des mots, permettra l’échantillonnage des indices graphiques à travers les activités de discrimination et d’identification.

Si la discrimination doit accentuer les différences (houle et boule par exemple), l’identification au contraire néglige ces différences (le f, le F…). Ces deux démarches complémentaires et indispensables gênent l’apprenti-lecteur. Et ce que S. Dehaene et ses travaux en IRMf nous révèlent à ce propos, ne font que le confirmer. Voir "Apport de l'IRMf".

La mémorisation des formes, des lettres et des sons correspondants, des syllabes et des mots permet de réinvestir en lecture comme en écriture, les discriminations fines, les identifications à partir des différents indices les permettant.

Quant à l’anticipation elle permet de se détacher du seul déchiffrage pour s’attacher au sens. Cela permet de passer outre certaines irrégularités ou difficultés liées au code et non encore maîtrisées, de considérer les prises d’indices divers, comme des moyens de reconnaissance ou de vérification.

L’apprentissage précoce, dans le domaine des discriminations, des généralisations, dans le domaine perceptif et dans la recherche du sens est à mener dès l’école maternelle, en grande section tout particulièrement.

Voir « Discrimination », « Identification », « Mémorisation », « Anticipation ».

Posté par animotlire à 14:16 - 5°3 Les solutions - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire