ANI-MOT-LIRE

Plus qu'un apprentissage de la lecture : une éducation à la lecture. Une démarche novatrice permettant la découverte par les enfants de 5 à 8 ans de notre système de lecture-écriture. Marie-Joëlle Bouchard.

01 février 2007

La compétence en lecture-écriture

Il s'agit des connaissances, capacités et attitudes à développer

dans les quatre domaines que sont le code, le langage, la culture et le domaine social.

1- DANS Le DOMAINE du code :

   LES connaissances :

Les mots : les mots importants affectivement (les prénoms des enfants, le leur et ceux des autres du groupe-classe, les noms des personnages d’histoires ou de contes connus et aimés, les animaux…), les mots proches graphiquement, les différents mots composant des titres d’albums, des formules ou expressions issus de contes…), les petits mots-clés (« est, dans, un, une »…). Tous ces mots peuvent servir de mots de référence, de mots-outils. 

Et les différents éléments constitutifs des mots :

Les lettres : la forme des lettres, leurs formes qui différent dans les différentes écritures, les lettres de formes proches en écriture script (« b, d, p, q », « u, n »), le nom des lettres, les voyelles, les consonnes.

Les sons correspondant aux lettres, les phonèmes correspondants aux différents graphèmes : les sons des voyelles simples, les sons des consonnes, les sons complexes correspondant aux graphèmes complexes, les lettres ayant des prononciations différentes selon leur place par rapport à d’autres lettres (le « s » qui fait [z] entre deux voyelles ; le « c » qui fait [k] devant le « a » et le « o » et le « u », mais [s] devant le « e » et le « i »…), les sons proches ([f] et [v], [m] et [n]).

Les syllabes : les syllabes simples composées d’une consonne et d’une voyelle (« b.a.-ba » ou [b] [a]-[ba] ), les syllabes complexes composées d’une consonne, d’une voyelle et d’une consonne ( CVC : « bal, col, bec, cor »…), ou de deux consonnes et d’une voyelle ( CCV : « cri, tri, blé, clé »…), ou de deux consonnes, d’une voyelle et d’une consonne (CCVC : au début de «scorpion » et de « spectacle ».

   LES CAPACITES :

Discriminer lettres et mots graphiquement proches

Repérer les éléments connus

Etablir des comparaisons entre mots (ou partie de mots) écrits et oraux             

Procéder par analogie

Découper en mots ou en syllabes

Entendre les sons dans les mots oraux

Analyser les mots visuellement et auditivement

Analyser et synthétiser les mots, les syllabes, les lettres et les sons, pour lire et pour écrire

Mettre en correspondance l’oral et l’écrit

Mettre en correspondance les lettres et les sons

Mémoriser lettres et groupes de lettres et sons correspondants

Emettre des hypothèses à partir de mots écrits

Prélever différents indices dans les mots

Vérifier une hypothèse grâce au code

Manipuler concrètement et intellectuellement les éléments du code

Organiser ses connaissances

    LES ATTITUDES :

Attitude positive

Intérêt marqué pour l’écrit

Curiosité

Motivation

Plaisir de découvrir et de mémoriser

Participation volontaire et active à la découverte du code

2- DANS LE DOMAINE DU LANGAGE :

    LES CONNAISSANCES :

Mots courants et mots moins couramment utilisés

Mots peu usités à l’oral et rencontrés à l’écrit (« intrigué, indigné, repas, festin »)

Structures de phrases simples (sujet, verbe, complément : SVC)

Phrases complexes, avec SVC inversés « coucou ! crie le coq »), avec propositions relatives et circonstancielles (de lieu, de temps)

Indicateurs de lieu, de temps

Mots de liaison

   LES CAPACITES :

Passer de l’oralisation au sens

Retrouver le sens de mots peu connus

Anticiper sur le sens d’un mot, sur une partie de mot, sur un mot possible

Faire de la lecture d’images (dénoter, connoter, reconstituer le récit)

Résumer, dégager les éléments essentiels

Dégager l’idée générale

Poser ou se poser des questions

« Parler sur l’écrit » : reformuler, interpréter

Formuler des hypothèses

Exprimer son point de vue, ses sentiments, ses émotions

   

   LES ATTITUDES :

Se donner le temps de réfléchir avant de parler

Ne pas vouloir parler à tout prix

Parler pour participer à une recherche commune

Vouloir participer

Ne pas rester en retrait, extérieur à ce qui se dit

3- DANS LE DOMAINE DE LA CULTURE :

    LES CONNAISSANCES :

Comptines, poésies, contes et histoires traditionnels, du folklore

Thèmes et auteurs connus

Images, expressions connues

Références historiques, géographiques

Références actuelles, sociales (mode, coutumes)

    LES CAPACITES :

Etablir des liens, mettre en relation, faire des rapprochements

Faire référence à des œuvres, des auteurs traditionnels connus

   LES ATTITUDES :

Entrer dans la culture, dans la culture écrite

Entrer dans la culture scolaire (le rôle de l’élève, face aux maîtres, aux autres élèves, à l’écrit)

Attitudes positives et efficaces

4- DANS LE DOMAINE SOCIAL : 

   LES CONNAISSANCES :

Connaître les codes sociaux, ceux de l’école

Les registres de langue, en fonction du locuteur et de l’interlocuteur

 

   LES CAPACITES :

Ecouter le point de vue des autres

Echanger des points de vue

Argumenter

Chercher et découvrir ensemble

   LES ATTITUDES :

Ne pas faire semblant d’écouter, de réfléchir, d’avoir compris

Réfléchir avant de lever le doigt

Ne pas monopoliser l’attention

Ne pas se mettre en retrait

Participer à la recherche collective

S’exprimer, agir pour et avec les autres

S’intéresser à ce que disent et font les autres

Communiquer réellement

Prendre sa place dans un débat

Expliquer aux autres ce que l’on a compris, sa manière de procéder.

Posté par animotlire à 21:19 - 2°2 Connaissances, capacités et attitudes - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire